Le cadre du Code de pratique national

Les membres du conseil d'administration de l'Automotive Recyclers of Canada (ARC) se sont réunis récemment à Banff, en Alberta, et ont fait une déclaration d'engagement importante au sujet de leur politique sur les interrupteurs au mercure dans les automobiles. Il a été convenu que toutes les associations membres de l'ARC, et par conséquent tous les recycleurs automobiles membres de l'ARC, doivent être en mesure de démontrer une participation active à un programme de séquestration du mercure comme ÉlimiMercure pour devenir membre d'une association ou maintenir leur adhésion à une association. Cette déclaration témoigne de  l'engagement de l'ARC à maintenir les normes environnementales les plus élevées.

Cette nouvelle exigence concorde avec une autre décision importante prise le même jour exigeant que tous les membres de l'ARC se soumettent à une vérification dans le cadre du Code de pratique national. Cette vérification comprendra une exigence pour tous les membres de démontrer une participation active au programme ÉlimiMercure ou à un programme équivalent.

Ces décisions sont le reflet de l'attitude progressive de tous les membres de l'ARC, qui estiment qu'il est temps que tous les intervenants dans le processus de traitement des véhicules en fin de vie  passent de la parole aux actes et participent de fa�on systématique et continue à la prévention de la pollution par le mercure.

Les producteurs d'acier du Canada adoptent une politique d'achat « sans mercure »

L'Association canadienne des producteurs d'acier (ACPA) a annoncé des changements importants à sa politique dans son dernier Rapport sur la performance environnementale, publié à l'été 2010.  Le rapport souligne plusieurs des récents succès sur le plan environnemental ainsi que les initiatives entreprises par l'ACPA, et comprend  également le nouvel énoncé de politique sur le mercure que l'on retrouve parfois dans les ferrailles d'acier. Cette nouvelle politique en matière de ferraille d'acier, intitulée « Politique d'achat de ferraille sans mercure »,  témoigne de l'engagement ferme des sociétés membres  à prévenir la pollution par le mercure. Le rapport stipule que « l'ACPA appuie le principe d'utilisation de ferraille sans mercure, en provenance du secteur de l'automobile ou d'ailleurs, dans toute la mesure du possible ». Pour s'assurer que cette politique d'achat est mise en �uvre, les sociétés membres de l'ACPA exigeront dorénavant que toutes les ferrailles d'acier qui leur sont fournies soient exemptes de mercure. Ce geste prouve leur engagement ferme envers la performance environnementale.

Cette politique appuie également les recycleurs et les démonteurs d'automobiles de toutes les régions du Canada qui, depuis une dizaine d'années, récupèrent à titre volontaire les interrupteurs au mercure des véhicules en fin de cycle de vie utile. Étant donné que les sociétés membres de l'ACPA exigeront désormais des fournisseurs qu'ils mettent en place des programmes pour trouver, enlever, documenter et éliminer comme il convient toutes les sources de mercure dans la ferraille vendue aux  sociétés membres de l'ACPA, et qu'elles se réservent le droit de procéder à des vérifications pour s'assurer que leurs exigences sont bien respectées, on assistera à une uniformisation des règles du jeu.  Autrement dit, les entreprises qui ne retirent pas volontairement les interrupteurs au mercure devront rehausser leurs normes environnementales sur le plan de la dépollution automobile, si ce n'est pas déjà fait. Si elles négligent de faire, cela pourrait compromettre leur capacité de demeurer en affaires.

Voilà un très bel exemple d'une influence positive des marchés sur les changements environnementaux. Un des objectifs de Scout Environmental est de favoriser la durabilité de l'environnement et cette initiative représente un partenariat particulièrement intéressant entre les bailleurs de fonds et les gestionnaires du programme ÉlimiMercure.

ÉlimiMercure souhaite que la nouvelle politique de l'ACPA puisse se traduire par de nouvelles inscriptions au programme. Nous rappelons aux entreprises qui seraient intéressées à s'inscrire qu'il n'y a aucuns frais pour adhérer au programme ÉlimiMercure et que les modalités de participation sont très simples.

Pour de plus amples renseignements sur la politique d'achat « sans mercure » de l'ACPA,  veuillez consulter www.canadiansteel.ca.